spot_img

Emmanuelle Keita : « La femme africaine dans la diaspora est peu présente » 

Actrice, influenceuse, animatrice TV et entrepreneuse d’origine ivoirienne, Emmanuelle Keita est à la tête de EK Empire, une entreprise de fitness en Côte d’Ivoire.

Propos recueillis par Tina Lobondi

ESIMBI Magazine : Qui est Emmanuelle Keita dans la vie de tous les jours ? 

Emmanuelle Keita : C’est une maman qui se réveille très tôt le matin, prépare ses trois garçons et court faire ses courses et qui à son retour, se tape le ménage. Bref, une femme classique. 

Vous souvenez-vous de votre premier film ou série ? 

Ma première série c’est Classe A. 

Vous êtes désormais femme d’affaires à Paris, parlez-nous de ce changement de Paris et environnement ? 

Je me suis mis dans le business en ligne justement par rapport au pays et à l’environnement. Ici en France, nous n’avons pas la chance d’avoir la famille autour de nous. Moi j’ai l’avantage d’avoir une nounou mais cela n’empêche que je dois être à fond sur mes enfants. Et avoir une entreprise peut me demander trop de temps. Pour moi, le e-commerce, c’est la meilleure option pour allier travail et vie de famille. 

Parlez-nous de votre entreprise ? 

Mon entreprise s’appelle EK EMPIRE. C’est une entreprise de fitness. On vend beaucoup de lingerie fine mais on propose surtout des produits pour aider la femme à perdre du ventre, à avoir une forme plus sculptée. J’ai créé cette entreprise il y a deux ans. Elle évolue plutôt bien. Elle est composée de dix employés qui s’occupent de la gestion des colis et les ramener à la poste. Nous avons également trois représentants en Côte d’Ivoire et trois représentants aux Etats-Unis. Ce qui fait quand-même du beau monde. 

Est-ce que l’Europe est plus facile pour les femmes entrepreneuses ? 

Je ne saurai répondre à cela. J’ai envie de dire que, peu importe l’endroit où on se trouve, si on a cette âme de sérial entrepreneur, on arrivera à réussir. Que ce soit en Europe ou en Afrique.

Quels sont vos critères pour vos partenariats ? 

Il faut déjà que le partenaire soit très sérieux. Que ce soit une entreprise déclarée, une entreprise qui a fait ses preuves. On a commis des erreurs par le passé. Aujourd’hui, pour être partenaire d’Emmanuelle Keita, on va vraiment fouiller, rentrer là où il faut et chercher à savoir qui vous êtes réellement. Il faut vraiment avoir une bonne réputation. 

« Il faut être en compétition uniquement avec soi-même. Il faut se dire : « Je veux être meilleure que la personne que j’étais hier ». (Emmanuelle Keita)

La clé de la réussite se définit comment ?

La clé de la réussite elle se définit avant tout par les ambitions. Il faut être en compétition uniquement avec soi-même. Il faut se dire : « Je veux être meilleure que la personne que j’étais hier ». 

Selon vous, quelle est la place de la femme africaine en diaspora ? 

La femme africaine dans la diaspora est peu présente. Elle est assez absente. On a encore du chemin à faire. Mais on est en train de se faire voir.

Quelles sont les trois femmes qui vous ont inspirées de part leur force et leur caractère ? 

Ma mère en premier car elle m’a quasiment élevée toute seule. Ensuite, Oprah Winfrey et Michelle Obama. 

Quels sont vos projets en Afrique en 2022 ? 

On a créé une fondation, EKLAND FONDATION qui est reconnue et déclarée en Côte d’Ivoire. On va faire beaucoup d’œuvres caritatives, aider beaucoup de femmes à développer leur commerce. On va s’entourer de psychologues qui vont aider des femmes martyrisées dans leur foyer et qui ont du mal à sortir des griffes de misogyne et de phallocrate. 

Que souhaitez-vous dire à vos followers ?  

Je leur dis de rester tels qu’ils sont. J’ai des followers magnifiques qui croient en moi et qui me font vraiment confiance. 

Related Articles

4,393FansLike
16,700FollowersFollow
368SubscribersSubscribe
spot_img

Latest Articles