“LA BELLE ET LA BETE” par Michael Kalamo

70dab2eb-16c0-4f26-88f7-3cec5626f75f.JPG

LA BELLE ET LA BETE

Dangereusement belle, Goma est entouré de l’impressionnante chaîne des montagnes de Virunga dans le Nord et le beau Lac Kivu aux multiples paysages, dans le sud.

0684d716-503b-4281-a98a-847560088742.JPG

De toutes les villes du Congo, Goma est la seule à être capable de se renouveler après un certain nombre de décennies. Et cela grâce au dangereusement beau Nyiragongo.

A en croire la mythologie… L’histoire de Nyiragongo et le sacrifice qu’on devrait à chaque fois faire pour éviter que le volcan n’entre en éruption.

D’où, la dernière éruption remonte à 2001, au 17 janvier. La belle ancienne ville de Goma s’est effondrée sous la coulée de lave qui a longé les routes et le fond de la ville jusqu’à se déverser dans le Lac. Nyiragongo d’une part, le Lac Kivu d’une autre part.

Le Lac Kivu est l’un des Grands Lacs d’Afrique, il se situe entre le Congo et le Rwanda. Le lac couvre une superficie totale de 2 700 km2 et se situe à une altitude de 1 460 m au-dessus du niveau de la mer. Les villes congolaises de Goma et Bukavu sont voisines du lac. Au Rwanda, ce sont Gisenyi, Kibuye et Cyangugu. C’est dans ce lac que l’on trouve Idjwi, la plus grande île à l’intérieur du continent africain avec une longueur de 40 km et une superficie de 285 km2.

Ce lac est caractérisé par une forte stratification thermique et chimique, CO2 et méthane assez fortement “piégés” dans les eaux profondes, mais pourrait épisodiquement être brutalement libéré avec des risques graves pour la population et la faune.

D’où, le Gaz méthane du Lac Kivu est un danger permanent ou une richesse selon l’angle de vue.

c9ecc6db-872e-43c7-81d4-3eb126403adc 2.JPG

A elle seule, Goma offre une divergence d’opportunité du point de vue touristique avec le Virunga dans le Nord et le Kivu à l’opposé. Mais aussi une plénitude d’activités économiques qui ont l’avenir par son accès à la frontière et l’ouverture vers le monde du Business avec Kigali, Kampala, Chine, Dubaï, et la Turquie.

Pourquoi la belle et la bête ?

Princesse Goma est l’une des filles du Lac Kivu et du Roi Nyiragongo. Né en 1912, ou plutôt baptisée cette année-là par les colons belges, d’après la légende, Goma serait la déformation du mot Ngoma qui signifie tambour. Ce mot aurait été utilisé en référence au bruit assimilable à celui du Tambour qui raisonne, bruit qui était provoqué par l’éruption volcanique. Nyiragongo a la présence d’un lac de lave pouvant se déverser sur ses pentes en de longues coulées de lave, considérées comme les plus rapides au monde. Le Nyiragongo est un des volcans les plus actifs et dangereux d’Afrique.

Goma hérite donc de la dérivation du Nom de Nyiragongo, et se situe entre le lac Kivu et ce dernier. L’histoire raconte que l’éruption a donné naissance à la ville dont ses braves habitants la battissent depuis le début. Le gaz méthane au sud, le volcan au Nord, Goma est une ville dangereuse pour les âmes faciles! Comme un bateau, une ville qui trouve son équilibre entre les vagues et le chaos.

Pour nous qui aimons l’adrénaline, GOMA IS THE PLACE TO BE.

Il reste vrai que le Gaz méthane est dangereux pour cette ville, beaucoup plus dangereux que le volcan. Le Lac Kivu contient une grande quantité de gaz méthane, selon le Groupe d’études environnementales du Congo (GEC). Il est donc important de prendre des dispositifs pour mettre à l’abri les vies autours du Lac Kivu en cas d’une probable explosion.


Photos gallery par Michael Kalamo