spot_img

Journée internationale des droits des femmes

Mondialement dédiée à la lutte pour les droits des femmes, la journée du 08 Mars est malheureusement très souvent détournée à des fins prébendiers.

Institutionnalisée en 1977 par les Nations Unies, la Journée internationale des droits des femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et pour le droit de vote. Ce rendez-vous des femmes a donc vu le jour il y a plus de cent ans et le monde célèbre chaque 08 Mars cette lutte. Célébration qui n’est, pour certains qu’une théorie car en pratique bon nombre parlent de la « journée des femmes » ou « fête de la femme ».

En effet, beaucoup ne comprennent pas l’enjeu réel de la célébration de cette journée avec sa dénomination précise “la journée internationale pour la défense et la promotion des droits des femmes” créée dans une perspective militante, mais malheureusement parfois  confondu à la saint Valentin ou la fête des mères. Le 08 mars est très mal compris dans le monde, il suffit d’apercevoir les opérations marketing prévus pour la journée pour se rendre compte que le monde s’égare de l’esprit ou du sens même de la lutte.

Certaines femmes ne pensent qu’à profiter égoïstement de cette journée en mettant en valeur leur beauté, en ne pensant qu’à leurs habillements disqualifiant ainsi cette journée pleine de sens. Cette journée internationale n’est pas une journée de fête un peu frivole, ce n’est pas non plus une « journée de la femme » comme on peut l’entendre ici ou là. Le 08 mars n’est pas une journée pour célébrer « la femme » comme pour célébrer une espèce d’icône, une image parfaite… De plus, cette notion est vicieuse, car elle piège les femmes en les mettant dans une posture figée de femme idéale, à laquelle les femmes seraient obligées de se conformer ensuite sous la pression de la société. Cette image de femme parfaite enferme les femmes plutôt qu’elle ne les libère.

Malgré cela, beaucoup de personnes en Afrique pensent que la journée du 08 mars est une journée de fête, sans penser à son sens véritable et à sa vraie valeur.

Doit-on continuer à célébrer cette journée ?

Afin de répondre à cette question, nous avons eu l’avis de Madame Alphie NGAMA, Secrétaire générale de la JEFIA ( Jeune Fille en Action) qui nous a dit: < La journée de la femme a été décrétée dans le monde entier parce qu’elle est utile. Chaque année, il y a un thème qui peut servir à conscientiser la femme. D’où cette journée nous permet de commémorer et voir ensemble l’épanouissement de la femme dans tous les domaines>.

Elle renchérit en disant: < Si elle est mal comprise, il va falloir faire comprendre à celles qui ne comprennent pas, donc réfléchir sur les stratégies d’accroche pour conscientiser la femme>.

D’une manière générale, célébrer cette journée est nécessaire parce que cette journée met en avant la lutte pour les droits de la femme et aussi la réduction des inégalités par rapports aux hommes.

Ne nous souhaitez pas une « bonne fête de la femme »!

Plusieurs femmes s’étant rendu compte de cette déviation ont lancée depuis peu des mouvements de protestation sur les réseaux avec des hashtags tels que #PasDeFleurs#NiFleursNiCouronnes, pour des message tels que : « on ne veut pas de cadeaux, mais des droits effectifs et des salaires égaux ! », « gardez vos bouquets et arrêtez de nous violer », « je ne veux pas de lingerie, je veux du sexe consenti », etc…

Heureusement, quelques-une l’ont bien compris et mettent leurs compétences et expériences en matière de lutte pour leurs droits au service des autres. Pour elles, le 08 mars n’est pas une journée pour blablater mais plutôt celle de reflexion, d’interpellation et surtout d’engagement et sensibilisation à l’action. Tant qu’on ne joint pas la parole à l’acte, l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte et le harcelement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ne pourront pas prendre fin.

La date du 08 Mars est une journée de manifestation à travers le monde, c’est une occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Il est de coutume que les associations et groupes de militantes préparent des manifestations pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications afin d’améliorer la situation des femmes. Le thème retenu cette année est : « Je suis de la génération Egalité ; levez-vous pour le droit des femmes »

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

4,393FansLike
16,700FollowersFollow
368SubscribersSubscribe
spot_img

Latest Articles