spot_img

Kedist Deltour, Miss Belgique 2021

Belle et ambitueuse, Kedist Deltour est la nouvelle Miss Belgique 2021. Son enfance, ses rêves et ses projets, elle se confie au magazine ESIMBI.

Vous avez été couronné Miss Belgique le 31 mars 2021, qu’attendiez-vous de cette belle opportunité?

C’était mon plus grand rêve de devenir Miss Belgique. Je n’avais jamais pensé que j’allais gagner, mais lorsque j’ai entendu mon nom, le sentiment que j’avais eu était beaucoup plus fort que ce que je ne pensais avoir.

Comment avez-vous vécu la préparation pour ce grand jour?

Nous avons répété pendant une semaine, dans une bulle. On a vécu dans l’hôtel Plopsa avec 40 personnes pendant, c’était très stricte avec le règlement et la pandémie mais chouette. Le théatre et l’hôtel de Plopsa nous donnaientt un peu l’expérience d’être en vacances.

Que représente ce titre pour votre carrière?

BEAUCOUP! Je suis coiffeuse et je ne me vois pas travailler chez un coiffeur toute ma vie. Maintenant, j’ai des opportunités de devenir modèle, mannequin et aussi, j’apprends beaucoup de choses pour peut-être commencer un jour mon propre salon de coiffure. J’ai plus de confiance en moi et j’apprends de l’organisation de Miss Belgique que pour arriver quelque part dans la vie, il faut entreprendre.

Vous rappelez-vous de la première chose que vous avez faite après votre victoire?

La première chose c’était de répondre aux questions de la presse, après j’ai rencontré mes parents, qui n’étaient pas dans la salle mais dans le drive-in cinéma à côté du parc d’attraction. J’ai appelé mon copain aussi 😊

J’ai eu beaucoup de challenges. Vivre sans ma maman, c’était le plus dur.

KEDIST DELTOUR

Parlez nous un peu de vous, de votre enfance?

Je suis née en Ethiopie. Jusqu’à mes 7 ans, j’ai eu une enfance normale. Je suis la première de 3 enfants, mes parents étaient heureux ensemble, mais lorsque ma maman devenait malade, mon père trouva une autre femme. Je ne savais pas quelle maladie ma maman avait, j’étais un peu la maman de mon frère et de ma petite sœur. Après quelque temps, ma maman décéda et on devait aller vivre chez mon papa avec sa nouvelle femme. C’est à ce moment que ma vie changea de conte de fée à Cendrillon. Je devais travailler, aller chercher de l’eau à 1 heure de notre maison, à pied, toute seule. Je devais nettoyer et cuisinier et je n’allais pas à l’école. J’étais jalouse des enfants qui allaient à l’école, je voulais ça aussi. Je vivais en fonction de ma petite sœur qui était toujours sur mon dos et mon petit frère qui était toujours à ma main. Notre belle-mère nous détestait alors mon père décida de nous mettre dans un orphelinat. On a vécu là-bas pendant un an et demi, et j’ai eu beaucoup de chance d’être adoptée, car j’étais normalement trop grande pour être adoptée. Grace à mon frère et ma sœur, j’ai eu la chance d’avoir une famille en Belgique qui voulait les adopter mais qui ne voulait pas séparer notre petite famille. Alors quand j’avais 10 ans, je suis arrivé en Belgique puis j’ai commençé ma nouvelle vie.

Planifiez-vous des projets dans votre pays natal, l’Ethiopie?

Oui, j’aimerais retourner en Ethiopie, pour revoir mon ancienne vie, pour revoir l’orphélinat, pour revoir la famille, mais aussi pour confronter mon père. Demander pourquoi il nous a mis dans un orphélinat…

Quel a été à ce jour votre plus grand challenge et pourquoi? 

J’ai eu beaucoup de challenges. Vivre sans ma maman, c’était le plus dur.

Miss Monde ou Miss univers?

Je veux participer à toutes les élections. J’aime les concours de beauté, je veux encore apprendre pour pouvoir donner le meilleur de moi-même.

Avez-vous une routine beauté à partager?

Ce qui est important pour la peau, c’est de bien se démaquiller chaque soir et de nourrir sa peau avec une crème adaptée.

Comment définissez vous votre style?

J’ai un style élégant et j’aime m’habiller comme une femme.

Où vous voyez-vous dans 10 ans?

Si je peux, j’espère aller très loin dans les concours de beauté car j’aimerais devenir mannequin. J’adore les séances photos.

Que diriez-vous aux jeunes filles qui admirent votre parcours et votre titre?

Si tu rêves de participer à un concours de beauté et tu n’oses pas, fais le quand même, car ça va te donner une grande expérience dans la vie. Tu gagneras de la confiance en toi!


Crédits Photos:

Photographe: Joeri Peeters

Habillé par:  Atelier ExC et Caroline Biss

Bijoux: Victoria

Location: Chateau Jemeppe Luxembourg, Belgique

Make-up: Melkior Professional

Cheveux: Rana Hairextensions

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

4,393FansLike
16,700FollowersFollow
368SubscribersSubscribe
spot_img

Latest Articles