spot_img

Les Tirailleurs : La france réfuse d’assumer son passé sombre en Afrique

Après le dernier tollé médiatique sur l’équipe de France composée essentiellement des joueurs issus de l’immigration dont la majorité d’Afrique , vient les ” Tirailleurs” , le nouveau film avec Omar Sy qui met en lumière l’histoire des troupes coloniales. Les tirailleurs Sénégalais de la première guerre mondiale , où jusqu’à 200.000 hommes ont été recrutés . Cependant , certains des commentaires de Sy à l’approche du film ont déclenché un débat houleux sur le racisme en France.

Tout comme Sidney Poitier , Denzel Washington, ou encore Will Smith, Omar Sy est dans l’étrange position d’être l’un des acteurs les plus populaires de son pays. Tous des hommes noirs de pays qui ont lutté ( et surtout échoué) face à leurs propres structures de racisme. Dans le cas d’Omar Sy, il est probablement la première star française ( d’origine sénégalaise) masculine noire du cinéma et de la télévision et probablement la plus grande star française à l’échelle mondiale , grâce donc à ” Lupin” et au succès des ” Intouchables” ( qui était le film le plus réussi non anglais jusqu’à l’explosion du box-office chinois) . Tout comme lesdites superstars noires américaines , Omar Sy a le fardeau socialement imposé de devoir basculer entre les protocoles d’acceptabilité ( Son charme unique dans une génération) et la radicalité qui représente et défend les personnes de couleur en France.

Il fait actuellement la promotion de Tirailleurs ( intitulé Father & Soldier en anglais) , environ 200.000 soldats ou plus, recrutés ( principalement par la force ) dans les colonies sub-sahariennes françaises pendant la première guerre mondiale , avec la promesse instable d’être des citoyens français . Comme le montre l’une des scènes les plus puissantes du film, l’armée française a enrôlé dans ses rangs depuis les colonies , nombre d’entre elles étant forcées de se battre pour la France. Les tirailleurs sénégalais ont été fondés en 1857 avec des soldats de toute l’Afrique sub-saharienne dans le but de contrôler l’Afrique occidentale française ainsi que d’aider à la colonisation d’autres territoires . En 1898 , les troupes algériennes , vietnamiennes et sénégalaises participent à l’annexion et à la conquête du Madagascar.

Tirailleurs dans les tranchées

En 1910, le lieutenant-colonel français Charles Mangin ( 1866-1925) placé à la tête des tirailleurs , publie un livre , ” La Force Noire ” dans lequel il décide de faire appel aux réservoirs d’hommes que constitue l’Empire français et surtout à l’Afrique et le tout de manière volontaire. Et c’est en 1914 ( début de la guerre) que dans un contexte de dénatalité , car le problème se posait ” comment 40 millions de français pourraient faire face à 64 millions d’allemands? ” que le volontariat fit place à la contrainte. Les tirailleurs sénégalais seront stationnés au Maroc et au déclenchement de la première guerre mondiale, seront rapidement transférés en France pour combattre sur le front occidental. Et là, placés aux premières lignes , ils seront utilisés comme fer de lance de la décision militaire aux côtés des poilus. Pas moins de 30.000 tirailleurs sénégalais perdront la vie au combat, et le lieutenant Mangin déclarera plus tard :” l’Afrique nous a coûté des morceaux d’or , des milliers de soldats et des flots de sang ; l’or , nous ne songeons pas à le lui réclamer mais les hommes et le sang ,elle doit nous le rendre avec usure. ” La contribution des tirailleurs sénégalais à l’effort de guerre fut héroïque mais reste un chapitre moins connu de la Grande Guerre. La plupart de ces régiments ont été oubliés par les manuels scolaires . Ils ont versé de leur sang pour le drapeau de la France sans être reconnus par l’État français. Car se disaient-ils :” En versant le même sang, nous gagnerons le même droit ” . Ce fut une superchérie ! Ils furent renvoyés chez eux sans pension . Une histoire très peu connue et mal integrée dans le récit national français.

Le Film

L’histoire des Tirailleurs a été tellement ignorée que Sy avoue avoir d’abord appris l’existence des forces coloniales ayant contribué à la Seconde Guerre mondiale avant de se rendre compte qu’elles avaient également servi dans les tranchées de la Grande Guerre. Dans une interview sur RTL France, il a déclaré qu’associer les tirailleurs et les poilus ( surnom informel de l’infanterie française dans la Grande Guerre) n’était pas quelque chose de simple pour lui. Le film dont le réalisateur est Mathieu Vadepied , aborde les apports du colonialisme à travers le prisme de la guerre, comme le regroupement d’hommes de différentes nations et ethnies dans un régiment , simplement parce qu’ils étaient des africains subsahariens Beaucoup parlaient des langues différentes et de nombreux malentendus ont surgi car la plupart n’étaient même pas francophones. En parlant de l’héritage des tirailleurs au Sénégal , Sy puise dans sa propre expérience . Un des voisins de son grand-père au Sénégal a combattu en Indochine et défilait souvent dans son uniforme. Pour autant , il qualifie l’héritage d’un mélange de ” fierté et de honte ” . La fierté d’avoir ” porté les couleurs et servi la France ” . Dommage car ces personnes , se sont vu promettre beaucoup de choses pour leur service mais ont été oubliées , laissant persister des sentiments d’humiliation.

Controverse Ukrainienne et racisme

Dans le cadre de la promotion du film, Sy dans une interview accordée au journal Le Parisien , s’interroge sur la façon dont l’Europe gère les conflits et se voit elle-même. L’acteur a souligné qu’il ne fallait pas prendre la guerre d’Ukraine pour faire comprendre aux européens les horreurs du conflit. Il ajoute: ” L’Ukraine n’a pas été une folle révélation pour moi. Comme j’ai de la famille ailleurs , en Afrique, je sais qu’il y a toujours eu des enfants à la guerre , des familles brisées. Elle n’a jamais cessé depuis la Seconde Guerre mondiale. Est-ce que ça veut dire que quand c’est en Afrique, on est moins touché ? ”

Ces commentaires ont suscité l’indignation des médias et des cercles politiques d’extrême droite et conservateurs français. Ironiquement , les messages anti-racisme et anti-guerre de Sy ont été sortis de leur contexte et ont déclenché une réaction hostile de la part de personnes qui pourraient être perçues comme étant mal à l’aise avec les prémices du film. D’ailleurs certains figurants du film( au nombre de 3 , tous immigrés africains petits-fils et arrière-petits-fils des tirailleurs) ayant joué aux côtés de Sy , sont actuellement ménacés d’expulsion et visés par une OQTF ( une Obligation de quitter le Teritoire Français) . Omar Sy est une sorte de tirailleur médiatique que l’on cherche à marginaliser alors qu’il expose tout simplement une réalité socio-historique que la France réfuse de regarder.

Related Articles

4,393FansLike
16,700FollowersFollow
368SubscribersSubscribe
spot_img

Latest Articles