SAMUEL ARNOLD

0
85

En 2020, Samuel Arnold a connu le succès auprès du public international en jouant le rôle de Julien dans la série “Emily à Paris”. Mais la série n’est pas son premier succès ! Le talentueux acteur, qui n’a que 25, nous a accordé un moment pour répondre à nos questions 

Propos recueillis par Tina Lobondi 

” En effet, la serie ne reflète pas la vie de « tous » les Parisiens. C’est une vision fictive et valorisante d’un Paris vu par les yeux de personnes qui travaillent dans le luxe et ne fréquentent que des endroits en accord avec leur milieux professionnel. ” – Samuel Arnold 

Vous avez joué le rôle de Julien dans l’une des séries les plus attendues de cette année 2020. Comment s’est passé le casting de “Emily à Paris”?

C’était un casting conventionnel. J’ai reçu un appel de mon agent français pour auditionner sur Paris. Vivant à Londres, j’ai fait le déplacement. Tout s’est bien passé, j’ai été rappelé pour un deuxième tour, puis troisième cette fois-ci avec la présence de Darren Star (créateur de la série). Après beaucoup d’aller-retour entre Londres et Paris, deux semaines plus tard, on m’annonce que j’ai le rôle!

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce rôle ?

Julien est un personnage qui a une position assez confortable dans cette série. Il est libre et extraverti, il peut dire ce qu’il veut quand il veut… Sa liberté d’action est l’une des choses qui m’a le plus attirée dans ce rôle.

Certaines personnes affirment encore que la série ne reflète pas du tout la vie des parisiens. Qu’en pensez-vous ?

En effet, elle ne reflète pas la vie de « tous » les Parisiens. C’est une vision fictive et valorisante d’un Paris vu par les yeux de personnes qui travaillent dans le luxe et ne fréquentent que des endroits en accord avec leur milieux professionnel.

Quels sont les challenges auxquels vous avez dû faire face pendant ce tournage ?

Le challenge, peu importe le projet, est d’être au service du personnage que je joue et que celui-ci soit au service de l’histoire que l’on raconte. Je suis assez fier du résultat.

Pensiez-vous que le succès de la série serait aussi grand ?

J’était agréablement surpris du succès que l’on a eu au Brésil et je ne m’attendais pas à ce que la série soit numéro 1 mondial sur Netflix pendant autant de semaines. C’était à prévoir avec Darren Star aux commandes qui avait déjà fait fort avec “Sex and the city”.

La saison deux est confirmé. Que peut-on attendre pour le personnage de Julien ?

Très bonne question, je n’ai encore aucune info à ce sujet, mais j’espère que l’on aura l’occasion d’entrer un peu plus dans son monde pour la saison deux.

Comment vous êtes-vous occupé pendant le confinement ?

Sport, séries, playstation, lecture, et beaucoup de moments en famille.

Si on parlait de vos débuts, quels étaient vos plus grands challenges ?

Je voulais devenir un acteur international alors que je ne parlais pas un mot d’anglais. C’était assez compliqué au début. Mais à force de persévérance on y arrive.

Comment vous préparez-vous pour un rôle ?

J’adapte mes préparations aux rôles que je vais jouer. J’essaie de m’informer au maximum sur le personnage et sur le monde de l’histoire dans laquelle il évolue et à partir de là je fais ce qu’il faut pour devenir ce dit personnage.

Avez-vous toujours voulu être acteur ? Si oui, qui sont vos inspirations ?

Je n’ai pas toujours voulu être acteur m’ais j’ai énormément de sources d’inspirations. La culture hip-hop, la pop culture, le cinéma, les jeux vidéos, la musique, ma propre culture. Je suis franco-ivorien et centrafricain… et tant d’autres choses qui alimentent aujourd’hui ma carrière.

Le cinema africain est en pleine évolution, avez-vous des projets sur le continent ?

J’avais en effet deux projets qui sont actuellement en stand-by. Travailler sur le continent est une chose qui m’intéresse énormément.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut entrer dans votre industrie ?

Restez vous-même, c’est ce que vous avez qui a le plus de valeur. Personne d’autre que vous ne peut être vous.

Certaines personnalités comme Aïssa Maiga ont dénoncé le racisme dans l’industrie du cinéma, quel est votre avis à ce sujet ?

Je suis un homme noir et le racisme fait partit intégrante de mon paysage quotidien. Mais j’aime à penser que ma couleur est une richesse et une force malgré qu’elle soit la raison pour laquelle certaines portes se ferment parfois. Il y a du racisme dans le cinéma mais cela ne m’empêchera pas d’accomplir ce que j’ai à accomplir.

Quel a été votre meilleur souvenir à ce jour dans votre carrière ?

Quand j’ai réalisé que j’allais vivre de ma passion. Je suis conscient que c’est un privilège et une chance. C’est un sentiment très agréable.

Que peut-on vous souhaiter pour l’année 2021 ?

La santé avant tout, et un maximum de projets artistiques !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here