20180618-IMG_4293.jpg

Vous avez rencontré un succès mondial avec le groupe “The Noisettes”, quel a été votre meilleur souvenir jusqu’à présent?

Il n’est pas souvent facile de définir sa propre définition du succès. Les Noisettes ont remportés de grands prix au cours de la dernière décennie. Parmi ceux-ci, citons un disque platine, un album numéro 1, 3 singles parmi les 10 premiers et des tournées à guichets fermés dans le monde entier. Cependant, l’un de mes moments les plus fiers a été d’être ambassadrice pour une campagne avec L’oréal Mizani. Représentante d’une marque de beauté qui m’a accepté tel que je suis, une peau sombre, un style unique, avec des cheveux naturels. Cela a marqué un grand changement dans l’industrie et a changé la perception étroite de ce que peuvent être les musiciennes noires. J’ai ouvert la voie dans un secteur difficile où une seule fille noire est autorisée à entrer, à la fois.

Audacieuse, courageuse et forte, le sens du nom «Shingai» dans la langue Shona. Ces mots résonnent tous dans votre travail artistique, qui est Shingai en mode privé?

Je suis une sœur, une copine, une voisine, une nièce, une tante, une farceuse, une rêveuse … Je suis une enfant de la diaspora d’Afrique du Sud qui a grandi au Sud de Londres. J’ai été élevé en mangeant du sadza, du riz avec des pois, fish and chips, Hip-Hop, rock n’roll, Afrobeat, jungle, house et garage, musique soul, grime, etc… Je circule avec un chauffeur privé pendant la semaine et les bus de nuits le week-end, lieux glamour et scènes underground. J’essaye d’harmoniser toutes ces vibrations qui inspirent mon travail et ma personnalité. J’aime les films, la mode et le design. La lecture, l’histoire africaine et la science fiction vintage sont parmi mes préférées. J’aime aussi vivre des aventures sur mon vélo. Garder un esprit ouvert est la clé de mon processus créatif, tout comme les voyages et les choses à faire en dehors de ma zone de confort. J’évolue en écoutant les expériences des autres, quel que soit leur milieu de vie. Je sens que je suis au sommet de ma créativité en ce moment et je suis reconnaissant d’être encore ici!

Dites-nous en plus à propos de votre contribution à la comédie romantique “Cook off”.

Je retourne souvent au Zimbabwe, Thomas Brickhill (réalisateur) et Joe Njagu (directeur de la photographie) sont de bons amis. Dans ce film, je joue une chanteuse qui répète à Harare pour son prochain grand spectacle. Par hasard, elle croise un garçon qui donne des conseils sur la façon d’encourager sa mère à poursuivre son rêve de devenir un grand chef. Elle est mère célibataire au centre-ville de Harare, donc la situation est difficile. Je recommande fortement de le regarder car je ne veux pas tout dévoiler. C’est le premier film que j’ai tourné au Zimbabwe, c’est un endroit tellement inspirant pour filmer. Espérons que ce ne sera pas la dernière fois…

Vous avez également eu des rôles dans le film “Harry Hill” et “Les aventures d’Abney et Teal”, est-ce que nous allons vous voir plus régulièrement au cinéma?

Travailler avec C-beebies pour “Abney et Teal” a été une expérience incroyable et j’ai vraiment eu l’impression de faire partie du processus de création à différents niveaux. J’ai même chanté la chanson du générique au début de la caricature. Ce show a réunit ma passion et mes connaissances pour le théâtre. Le film et la musique sous un même toit. C’est aussi gratifiant de savoir que les enfants sont le public principal car ils peuvent être brutalement honnêtes. Pendant les tournées des Noisettes, j’ai été obligé de refuser plusieurs offres de comédies mais, maintenant que je me concentre sur ‘Ancient Futures’ et que j’écris un album, je suis prêt à changer un peu les choses. Je joue également le rôle principal aux côtés de Terry Pheto dans «Faces», un long métrage britannique qui doit bientôt sortir.

champion styles.jpg

“Ancient Futures” est le titre de votre nouvel EP, avec des instruments live et des mélodies inspirées de vos racines africaines. Quelle a été l’inspiration derrière cet album et la couverture?

L’inspiration est venue du premier concert des Noisettes en Afrique. Nous avons joués au lac des étoiles en 2010 en même temps que le légendaire Oliver Mtukudzi. Ma grand-mère est originaire du Malawi et j’ai vécue avec elle pendant un an quand j’étais petite, mais malheureusement, elle est décédée à l’âge de 15 ans. Ce voyage a ravivé le lien que j’ai avec l’Afrique, ses sons et son atmosphère. C’était de vraies vibrations pour tout le groupe et son équipe. Cela a également changé positivement leur perception de «l’Afrique» et notre performance a été épique! Notre spectacle suivant était au Zimbabwe. Nous avons interprétés une chanson intitulée Shumba à HIFA 2013 (Festival international des arts de Harare), inspirée par mon oncle Thomas Mapfumo. Comme c’était mon premier spectacle au  Zimbabwe, je voulais que le groupe rende hommage à cette chanson emblématique. Nous avons collaboré avec des musiciennes incroyables, y compris Chiwoniso Maraire. Ce fut un succès retentissant qui donnera les bases de mon premier disque en solo. Selon la couverture et toutes les illustrations de ‘Ancient Futures’, qui ont été créées par mon amie Natasha Williams d’AfroDeco. Nous nous connaissons depuis des décennies. Il était donc très facile de partager des idées et d’obtenir de bons visuels.

Comment s’est déroulé le processus de création de ce nouveau projet?

L’un des défis consistait à trouver les bons collaborateurs qui comprenaient la vision. J’ai investi beaucoup de temps et d’énergie pour bien faire les choses. ‘Shumba’ est basé sur une pièce sacrée d’une musique de Mbira. Personne ne sait quel âge il a, mais il est devenu un classique parmi les Zimbabwéens et la diaspora. J’ai consulté les anciens et les musiciens de la génération Chimurenga, y compris mon oncle Thomas Mapfumo. Chimurenga signifie «lutte» pour l’émancipation. «Shumba» fait partie des chansons à succès qui ont contribué à rétablir l’orgueil des Bantous pendant la guerre. Une fois ma bénédiction obtenue, j’ai pu créer «Coming Home» en utilisant certaines de ces belles mélodies et rythmes. J’ai travaillé avec des producteurs et des programmeurs qui ne connaissaient pas Mbira ni les instruments traditionnels du Zimbabwe. Ils ont aimés et adoptés le projet, puis nous lui avons donné cet avantage contemporain et futuriste.

L’Afrique est-il un marché que vous voulez conquérir? Avez-vous prévu un concert prochainement?

L’Afrique n’est plus un lieu à conquérir. En tant qu’artiste de la diaspora, je souhaite que mon travail ait un impact positif sur la prospérité de l’Afrique et contribue à ce qu’il soit reconnu comme la puissance internationale qu’il est. Nous sommes en train d’organiser des collaborations et des spectacles. Nous avons besoin de plus de synergie entre les artistes de la diaspora et les artistes du continent. Nous entamerons les années 2020 avec une tournée africaine qui débutera avec un sommet.

THE MASONS x SHINGAI_final-56.jpg

Nouvelle ambassadrice officielle de la marque pour la l’African Fashion Week à Londres, qu’est-ce que cela signifie pour vous?

C’est un honneur pour moi d’être l’ambassadrice de la Semaine de la mode car je ne saurais trop insister sur l’importance de soutenir autant que possible nos industries créatives. À long terme, cela conduira à une plus grande appropriation de notre destin et à un renforcement de la communauté créative internationale. Nous diviser et conquérir ne sera pas si facile à réaliser tant que nous resterons concentrés et connectés. Nous devons continuer à chercher des moyens de nous soutenir mutuellement, peu importe les difficultés ou nous travaillerons toujours pour quelqu’un d’autre. Théoriquement, nous bloquons déjà la majeure partie de l’économie occidentale, mais nous fermons les yeux sur ce qui se passe dans nos lieux d’origine. Si nous comprenons la valeur de la mode, le style et la créativité de ses créateurs, nous verrons tout ce dont nous avons besoin pour réussir dans la prochaine décennie et au-delà.

Comment notre public peut-il rester en contact avec vous?

Nous sommes actifs sur les réseaux sociaux et continuons à partager notre actualité sur instagram, Facebook, Twitter et Youtube. La musique est disponible sur toutes les plateformes. Des nouveaux remixes de l’EP sortent ce mois-ci et un nouveau clip vidéo à la mi-octobre, de quoi vous divertir jusqu’aux prochains concerts et à l’album qui sortira en 2020. Nouvelle décennie, nouveau son, nouvelles vibrations, de nouvelles manières, et même amour .

Merci à l’équipe d’Esimbi et restons connectés. Bises

Musique: 

https://shingai.lnk.to/AncientFutures 

Instagram : @shingai  // https://www.instagram.com/shingai/ 

Facebook: @shingai.official    // https://www.facebook.com/Shingai.Official 

Twitter: @ShingaiMusic    // https://twitter.com/ShingaiMusic 

Youtube: @shingai  // https://www.youtube.com/channel/UCu_hLs4_dQZNDpJByuSvtuQ

Ancient Futures EP front cover.jpg