spot_img

Clôture du festival Jazz Kif Kinshasa 2022 : la 15ième édition a tenue ses promesses

La 15ieme édition du festival Jazz Kif Kinshasa 2022 s’est achevée dans la soirée du 18 juin.

En effet, les deux soirées de pur bon son se sont clôturées le samedi dernier à la Halle de la Gombe, institut Français de Kinshasa. Plusieurs artistes tant nationaux qu’internationaux ont mis le feu sur la scène du Jazz Kif.

Le premier soir, d’entrée de jeu l’artiste Congolais de Brazzaville Triomf a foudroyé la scène avec sa Rumba urbaine saupoudrée de note Soul avant que les Kin’Golongo Kiniata n’électrise le public avec leur musique électro-live à l’aide de leurs instruments créés de manière artisanale à partir des matériaux de récupération ainsi que leurs danseurs atypiques.

Le clou de la soirée était la prestation haute en couleur de l’artiste Nigerian Keziah Jones, qui pour sa première en République Démocratique du Congo, a offert une performance de classe mondiale en faisant jaser la foule du Jazz Kif avec sa musique BluFunk, qui est une jonction entre le blues et le Funk africain.

L’artiste Nigérian Keziah Jones sur la scène du Jazz Kif 2022. Photo crédit: Jered Berclaire Modua

Cet héritier du grand Fela Kuti a tel un aigle en cage, plané sur la scène en arborant des pas de danse, gesticules fougueux et impétueux rendant la foule complètement obnubilée voir ensorcelée.  

La deuxième soirée a commencé avec la prestation de la très talentueuse musicienne congolaise Joyce Kaj qui, vêtue d’une combinaison blanc Fluo a fait son show avant de céder la place au Cecaria Evora Orchestra qui a rendu un très bel hommage à la diva Capverdienne disparue Cesaria Evora, en reprenant ses différentes chansons à succès. Le Quatuor composé de Lura, Lucibela, Jenifer Solidade et Teofilo chantre ont chanté la Morna. Ce genre musicale mélancolique qui a fait danser un public charmé par des belles mélodies chantées en créole et portugais, qui nous viennent du Cap-Vert.

Le public du Festival Jazz Kif 2022. Photo crédit: Jered Berclaire Modua

En suite c’était au tour de Dj Khalisto qui à l’aide de ses platines, a fait bouger la Halle de la Gombe et le public du Jazz Kif avec des mix envoutants.

Telle qu’annoncé, la Trace Party était au rendez-vous. Les deux soirées du festival se sont prolongées avec des mixes exclusifs des artistes Trace pour le bonheur des nombreux fêtards venus s’ambiancer.  

Des moments intenses et inoubliables se sont passés dans la Halle de la Gombe qui est un cadre privilégié mais surtout idéal pour des productions musicales à Kinshasa. Avec des instruments de qualité, une sonorisation impeccable, une sélection d’artiste de renom et un super duo de MC Paola Audrey Ndengue et Marius Muhunga, il faudrait dire que ce festivale a été une réussite car elle a tenu ses promesses.

Il faudrait noter que le Festival Jazz Kif est une marque déposée de la société Brassicole BRACONGO, c’est grâce l’implication de plusieurs sponsor et partenaire notamment Vodacom Congo, la SofiBanque, Cfao, Connexafrica, l’institut français ainsi que les différent media tant nationaux qu’internationaux, qu’a permis la bonne tenue de ce grand événement africain de musique dans la capitale congolaise.

Vivement la prochaine édition !

Related Articles

4,393FansLike
16,700FollowersFollow
368SubscribersSubscribe
spot_img

Latest Articles